C'est l'une des rares personnes capables de tisser un lien entre l’homme et la vie sauvage. Le "pape" de la photographie animalière nous transmet, avec une subtilité qui lui est propre, ses émotions les plus intimes. Mais Vincent Munier en est convaincu : montrer la beauté du monde ne suffit plus. C'est un choc, une sorte de révolution culturelle que nous devons désormais opérer si nous voulons préserver – pour ne pas dire sauver – le monde que nous laisserons à nos enfants.

En cours de chargement ...