Mariée et sans enfant, Aïcha se trouve dans une situation hors norme dans son pays, le Niger, où on attend des femmes qu'elles aient des enfants. Mais au Niger, comme partout ailleurs, il y a des problèmes d’infertilité. A partir de son histoire personnelle, adressant ses questionnements à sa maman disparue en couche, la réalisatrice explore avec délicatesse les souffrances cachées des femmes, et questionne aussi le rôle des femmes dans la société nigérienne. Le spectateur chemine ainsi à ses côtés, femme parmi les mères qui brise les tabous.

Prix du Premier film et Prix Fleury doc au Festival international Jean Rouch 2016, Mention spéciale du jury à Lumières d'Afrique 2016 (Besançon), Mention spéciale Grand prix Charles Mensah aux Escales documentaires de Libreville 2016 (Gabon), Prix du jury et prix du public aux Écrans du Réel 2016 (Le Mans), Étoile de la SCAM 2017, ...

Film soutenu par la commission de sélection d'images en bibliothèques :

Non contente de dénoncer le sort des femmes rejetées pour infécondité, Aicha Macky revendique, à la lumière du témoignage de celles qui luttent pour leur dignité, la capacité de maîtriser son propre destin. Se servant de sa propre expérience intime de femme pour l’instant « infertile » comme point de départ, la réalisatrice parvient à donner une dimension universelle à cette problématique pour les femmes nigériennes, mais aussi pour toutes les autres, à briser le carcan et les tabous d’une société traditionnelle sur ce problème qu’elle interroge à l’aide de sa caméra. Remettant chacun à sa place, brisant au passage d’autres tabous sur les hommes, eux aussi « infertiles », le poids de la religion, ou encore les traditions ancestrales, la réalisatrice avec un grand sens du détail, des lumières, des ambiances, parvient tout en douceur et avec une grande qualité d’écoute, à évoquer et affronter le non-dit qui entretient le mépris et les souffrances qui l’accompagnent.





En cours de chargement ...

On en parle dans nos actualités