Certains enfants sont nés dans la zone de conflit irako-syrien, d'autres y ont été amenés par leurs parents djihadistes ou par des membres de Daech qui les ont enlevés à leur famille pour en faire des combattants. Ces enfants posent un problème à l'ensemble de la communauté internationale, à commencer par la France. On ne sait pas combien ils sont : des centaines, des milliers ? La France en recense plus de cinq cents. Ces enfants n'ont pas de papiers, pas d'identité et donc pas d'existence juridique. Qui prendra en charge ces enfants si leurs parents sont tués au combat ? Que faire de ces enfants, enrôlés malgré eux ?

En cours de chargement ...