La consultation se trouve à l’intérieur de l’hôpital Avicenne de Bobigny. C’est un îlot qui semble abandonné au fond d’un couloir. Une grande pièce obscure et vétuste où atterrissent des hommes malades, marqués dans leur chair, et pour qui la douleur dit les peines de l’exil. S’ils y reviennent, c’est qu’ils ne désespèrent pas de trouver ici le moyen de tenir debout, de résister au naufrage.

En cours de chargement ...