Vous connaissez Ali Farka Touré, vous êtes déjà aux anges. Si ce nom ne vous dit rien, vous allez découvrir un homme remarquable, prestigieux musicien international. 

De la guitare électrique au petit violon monocorde des paysans songhays, l’art d’Ali Farka Touré est multiforme. Une caméra très mobile suit le premier Africain à avoir reçu un Grammy Award. De concerts à Bamako aux cultes de possession dédiés aux “Génies du fleuve”, en passant par les campements touaregs ou la ville mystérieuse de Tombouctou, nous découvrons tout à la fois, par le commentaire d’Ali, la splendide région de la boucle du Niger et un individu remarquable, qui concilie une carrière de musicien international et de cultivateur dans son village.

En cours de chargement ...